Emmanuel Faber
Emmanuel Faber
Chairman & CEO Danone

Emmanuel Faber nous interpelle dans son livre Chemin de traverse : « Nous entrons à reculons dans la vieillesse. S’est-on posé la question de savoir quel sens humain, social, économique, à l’allongement de l’espérance de vie ? Détruire le lien intergénérationnel, c’est détruire le lien social ».

Isabelle Kocher
Isabelle Kocher
ex DG Engie

J’ai eu l’occasion de tester le service Accordés auprès de certains collaborateurs chez Engie. La pertinence d’un tel accompagnement s’est avérée intéressante et utile. Accordés a eu la bonne idée de réajuster son positionnement pour mieux fonctionner dans l’entreprise. Accordés s’inscrit parfaitement dans ce nouvel élan de solidarité intergénérationnelle post coronavirus.

Louis-François Richard
Louis-François Richard
Directeur Général Air Liquide France

Le “monde d’après” naîtra de l’aventure d’une rencontre inattendue entre nos aînés et nos jeunes adultes ! Ressentir que nous avons besoin les uns des autres, nous sentir utiles, faire rentrer l’imprévu dans nos vies : autant de graines de bonheur que promet Accordés et la cohabitation intergénérationnelle !

Christine Lamidel
Christine Lamidel
Directrice Générale - Fondatrice de Tilia / Intrapreneure BNP Paribas

Même si l’avancée en âge rime avec solitude et dépendance, 9 Français sur 10 veulent vieillir chez eux. La pandémie a accentué l’isolement de nos proches. Post confinement, la cohabitation intergénérationnelle s’avère être la solution d’entraide toute trouvée pour rompre l’isolement et faire perdurer le lien social !

Bruno Chavanat
Bruno Chavanat
membre du Conseil d'État

Sortirons-nous de la crise comme nous y sommes entrés ? N’avons-nous pas appris que nous avons la fragilité en partage et que la compétition effrénée entre ceux qui croient pouvoir se protéger seuls et ceux qui ne le peuvent pas est une illusion dangereuse ? Nous l’avons appris. Maintenant il faut le vivre. A notre échelle, inventer le monde d’après.

Bénédicte Faivre-Tavignot
Bénédicte Faivre-Tavignot
Affiliate Professor at HEC Paris

Des seniors isolés perdant le goût de vivre, des jeunes étudiants en précarité… la crise sanitaire actuelle exacerbe la solitude des personnes âgées et la paupérisation des classes moyennes. Trouver des solutions entrepreneuriales qui répondent aux besoins essentiels des uns et des autres, tel est l’enjeu de l’économie inclusive, dans laquelle s’inscrivent avec pertinence et humanité les Accordés.

Olivier Marchal
Olivier Marchal
Partner & Chairman France at Bain & Company

S’occuper d’un parent âgé vivant seul ou d’un enfant quittant le domicile familial induit des contraintes professionnelles difficiles à gérer. Accompagner son collaborateur impacte positivement la performance économique de l’entreprise (pilotage de l’absentéisme), son engagement sociétal et le climat social.

Hubert de Boisredon
Hubert de Boisredon
PDG groupe Armor

La pandémie du Covid19 a révélé un double drame : d’une part la solitude de nos personnes âgées et d’autre part la précarité de nombreux jeunes pour qui le coût d’un logement est considérable. Construire le « monde d’après », c’est être créatifs et solidaires pour relier les jeunes et nos anciens !

Laurent de Cherisey
Laurent de Cherisey
Entrepreneur social, Fondateur de la Fédération Simon de Cyrene

Au cœur des défis de notre société se situe la difficile question de la place de la personne fragilisée par l’âge ou les épreuves de la vie. Accordés propose une réponse simple et lumineuse : offrir aux jeunes et aux seniors une entraide et une possible fraternité fondée sur l’audace de l’altérité. La joie se nourrit du don dans la rencontre !

Marbacher Laurent
Marbacher Laurent
co-auteur de “L’entreprise altruiste”

L'attention à l’autre - en particulier au plus fragile - est le test de vérité de toute civilisation. Accordés se donne pour mission de mettre en relation des personnes trop souvent oubliées dans notre société. Celles dont l’image ne répond plus aux standards d’un consumérisme promettant l’éternelle jeunesse. Celles dont l'itinéraire s’est fait à la marge des canons de la performance.

Claudie Kulak
Claudie Kulak
Présidente - La Compagnie des Aidants

11 millions d'aidants. 62 % d’actifs. 226 km séparent en moyenne l’aidant de son proche. Savoir qu’il n’est pas seul au quotidien, qu'une personne bienveillante peut vous alerter au moindre problème réduit considérablement le stress et permet une meilleure conciliation vie professionnelle et vie personnelle.

Stanislas Péronnet
Stanislas Péronnet
DGA COSFIBEL

'Accordés' est une innovation RH qui soulage nos salariés se souciant d’un proche parent âgé vivant seul (qui sont de plus en plus nombreux dans ce cas) et qui épaule nos jeunes collaborateurs en recherche d’un hébergement. C’est aussi promouvoir le lien intergénérationnel, un véritable service à rendre à la société civile que nous formons tous.

Frédérique Bedos
Frédérique Bedos
Fondatrice - Le Projet Imagine

Ma mère adoptive a coutume de dire que le mot « Accueil » et le mot « Amour », c’est le même mot. Car quoi de plus profond et intime que d’accueillir l’autre chez soi et partager avec lui son quotidien ? Entre ce jeune en difficulté et cette personne âgée isolée, s’exprime la réalité même de l’alterité. Accordés invite à faire cette nécessaire rencontre qui fait notre humanité.

Nicolas Cordier
Nicolas Cordier
Business à impact social - Leroy Merlin

"Le secret de l'espérance, c'est le secret de la fraternité" disait Geneviève de Gaulle. Beaucoup de problèmes de société trouvent leur origine dans la déconnexion, l'absence de fraternité. La cohabitation intergénérationnelle est une réponse à cette crise du lien. Des personnes âgées isolées et des jeunes s'accordent pour ainsi mieux vivre.

Patrick Longin
Patrick Longin
Avocat Honoraire

A partir du moment où Accordés fait son travail, c’est à dire qu’il identifie les sujets qui peuvent nourrir des échanges, des partages d’expériences, des débats, et qu’il s’assure de la compatibilité des caractères et des personnalités, alors oui la cohabitation intergénérationelle est une chance inouïe pour tout le monde, le jeune, le senior et les proches qui sont soulagés. Nous revenons alors au basique du « mieux vivre ensemble » Patrick Longin

Marie-Benoîte Soulié
Marie-Benoîte Soulié
étudiante à l’ESCP Europe

Il est dit de notre génération qu'elle est en quête de sens, toujours en mouvement, à vouloir changer les choses, aller vite. Échanger avec des personnes âgées (mes grands-parents pour ma part) permet de se rapprocher de l'essentiel. C'est un cadeau précieux pour nous les jeunes que de pouvoir passer du temps avec elles : s'arrêter un instant, et apprendre de leurs expériences pour mieux construire les nôtres.

Valentin de la Noue
Valentin de la Noue
6 année de médecine à Paris Descartes

En tant qu’étudiant et maintenant jeune professionnel (études d'internat), il est difficile de trouver un logement à louer et la solitude peut être pesante quand on arrive dans une ville. Vivre avec une personne âgée, c’est à la fois l’occasion d’aider, d'apprendre et de pouvoir saisir des opportunités auparavant hors de portée !

Mousset Marc
Mousset Marc
Alternant au sein du groupe HENKEL

En tant qu'alternant, j’ai mesuré la grande difficulté de se loger loin du domicile familial. Mon grand-père vit seul et je ressens que l'isolement lui pèse énormément. L’entraide entre générations est LA solution pour beaucoup d’entre nous. Je recommande fortement le service Accordés

Jean-Renaud d'Elissagaray
Jean-Renaud d'Elissagaray
CEO, Accordés

Notre société est une société d'interdépendance. Accordés construit la dignité de chacun, qui n'est possible que si nous avons à cœur d'être les gardiens les uns des autres, c'est notre vocation d'homme. Accordés s'inscrit dans ce nouvel élan de solidarité post crise coronavirus.