Absentéisme et présentéisme

Absentéisme et présentéisme
Absentéisme et Présentéisme
Les entreprises sont de plus en plus contraintes par l’absentéisme ou le présentéisme* de leurs salariés aidants familiaux. De nombreuses études l’ont maintenant mesuré.

Travailler tout en prenant soin d’un proche malade, handicapé ou ayant perdu son autonomie, c’est la situation vécue par près de cinq millions de personnes en activité. Ils représentent 16% des salariés et accompagnent un enfant, un conjoint ou bien un parent âgé. Une proportion qui atteint 21% chez les actifs de plus de 50 ans, soit 7 points de plus depuis 2010 (Source : Etude Médéric Malakoff 2015)

16 jours d’absence par an, c’est le coût moyen d’un salarié qui assume le rôle d’aidant familial auprès d’un proche âgé en perte d’autonomie. Ou autrement mesuré 18,1 jours d’absence arrêt maladie par an. Le taux d’absence non prévue des salariés aidants est 40% supérieur à celui des salariés n’ayant pas de personne à charge. Plus le salarié est âgé, plus l’arrêt maladie est long.  (Source 2013 : Panel national des aidants familiaux BVA - Fondation Novartis). La situation est souvent compliquée quand on sait que 210 km en moyenne séparent l’aidant et l’aidé.
26% ont dû s’absenter en dehors de leurs congés payés pour s’occuper de leur proche
Le salarié passe en moyenne 12% de son temps de travail pendant 5 semaines pour résoudre le problème d’un proche âgé dépendant (Etude 2014 médecine du travail société CAC 40)

Accordés a interrogé les proches des personnes âgées dans les binômes suivis. Les raisons évoquées pour expliquer l’absentéisme professionnel (souvent avant qu’un jeune vive avec la personne âgée) sont :
    un accompagnement chez le médecin,
    une visite imprévue à l’hôpital,
    la réception et contrôle de services à la personne et d’entretien de l’habitat,
    des tâches administratives à assurer pour le parent (surtout quand DMLA),
    une promenade de santé,
    une aération, suite à une ‘panne’ de santé,
    ses courses ménagères urgente, une veille de nuit imprévue,
    la vérification et remise en état des équipements téléphoniques, télévision, interphone.
Pour ce qui concerne les enfants étudiants, les raisons évoquées sont :
    une négociation avec l’agence immobilière (parfois loin du logement et du lieu de travail),
    une visite du logement,
    une rencontre avec le propriétaire imposée,
    la signature du bail,
    l’états des lieux,
    l'aide au déménagement.
La présence d’un étudiant permet souvent de régler une grande partie des problèmes.

* Le présentéisme du salarié désigne le fait d’être physiquement présent au travail sans avoir la productivité attendue,

Quelques liens utiles pour compléter cet article